3. Le Tsunami Chilien - simulation de sa propagation à travers l’océan Pacifique.

 

Pour un grand tsunami, l'océan pacifique n'est qu’un petit étang. La circonférence de la terre est de 40.000 kilomètres, un chiffre facile à mémoriser. Ceci fournit un principe de base pour la mesure. La profondeur moyenne du Pacifique est de 4.2 kilomètres. Ainsi, qu’elle était la longueur du tsunami qui s'est produit outre de la côte du Chili, Amérique du Sud en 1960. Il était d'approximativement 700 kilomètres de long. En d'autres termes, tout en se propageant vers le Japon, la surface de l'océan montait à une crête, retombant par la suite vers le bas dans une cuvette et retournant à la normale en 700 kilomètres.

Le Chili se trouve du côté oriental du Pacifique, alors que le Japon se trouve du côté occidental, et il ne serait pas incorrect de dire qu'ils se trouvent à des côtés opposés de la terre. Les deux pays sont distants de 17.000 kilomètres.

Le tsunami naît au Chili et traverse le Pacifique. Une fois qu'il passe Hawaï, il a traversé l'ensemble de l'océan pacifique se dirige vers le Japon.

Pourquoi cela se produit ? Essayez d'imaginer partir du Pôle du nord. Indépendamment de la direction choisie, on arrive par la suite au Pôle du sud, en d'autres termes, à l'extrémité opposée de la terre.

De la même façon, le Chili et le Japon se trouvent presque vis-à-vis au niveau du globe. C'est pourquoi le tsunami a par la suite amassé chez le Japon. La distance entre les deux pays est approximativement 17.000 kilomètres. Divisant cette distance par la longueur de la vague de 700 kilomètres du Tsunami Chilien, le résultat est environ 24, signifiant que cela a seulement pris au grand Tsunami Chilien vingt-quatre cycles pour atteindre le Japon. Voila comment le Tsunami Chilien a traversé l'océan Pacifique, atteint aussi bien Hokkaido qu’Okinawa, détruit et ravagé, et sans pour autant avoir perdu d'énergie. Cependant la taille des vagues, de 5 à 6 mètres, ainsi d’un endroit à l'autre, ils étaient seulement de taille moyenne.