1. Tsunami ga Kuruzo (cette phrase est en japonais)

Scène : Après avoir été frappé par un tsunami

Après la frappe du tsunami, traces des degats causés sont encore manifestes.

 

Scène : Port de Kesennuma (aucune narration(récit) )

 

Scène : Ville d'Ofunato, préfecture d'Iwate

Nombre national des morts: 129 personnes. Rien qu’entre les préfectures Miyagi et Iwate, il y avait 105 victimes.

Le tsunami a atteint une hauteur de 5.6 mètres. 53 personnes ont été tuées dans la ville d'Ofunato et 1.480 maisons ont été détruites.

La voie du chemin de fer dans le quartier de Yonezaki de la ville de Rikuzentakata a été pliée comme une bande de sucrerie.

Cela a pris un mois pour que la ligne d'Ofunato du chemin de fer national du Japon rouvre. La compagnie de telephone et de telegraph d’Ofunato inondee avait continué le service de standard jusqu'à la dernière minute. Après que le tsunami s’est éloigné, la gare de train, qui n'a pas été attendue d’être reconstituée, est devenue un endroit pour sécher les nattes de tatami imbibées par l'eau de la mer.

 

Scène : La ville de Shizugawa

En outre, un grand tsunami de 5.5 mètres a heurté la ville de Shizugawa. Il a détruit la majeure partie du centre-ville ; le nombre de deces était 41 personnes ; environ 1.327 maisons ont été démolies, au total 5.2 milliards de Yens de destruction.

 

Scène : Le port de Kesennuma

Il y avaient trois caractéristiques spéciales du tsunami-tremblement de terre chilien qui s'est produit dans les eaux voisines du Japon. La première caractéristique est que les vagues du tsunami de Sanriku sont venues en plus ou moins des cycles de 20 minutes, la première vague etait suivi de la montée subite de la deuxième vague. Le cycle du tsunami chilien, cependant, était plus ou moins 50 minutes plus long dans la période.

La deuxième caractéristique est que le tsunami qui s'est produit en 1896 était une montée subite soudaine, avalant tout dans une course. Après une heure ou deux c’était comme si rien ne s'était produit, cependant (par contre), dans le cas du tsunami tremblement de terre chilien, l'attaque a fait rage du matin jusqu'à la nuit.

La troisième caractéristique est que pendant que le tsunami disparaissait plus profond dans le port poche-formé, la taille des vagues augmentait, resultant en de plus grands degats. Quand une marée de reflux peu commune a été découverte, les pompiers ont repandu (écarté) l'avertissement, cependant, puisqu'aucun tremblement n'était feutre, les gens n'ont pas suspecté un tsunami et n’ont pas couru plus loin. Ceci a resulte en de plus grandes perte et destruction.

 

Scène : Poésie (Poeme)

Ce jour la, ce matin la, ce temps la, ... ce tsunami.

La maison a été détruite, les rues ont été enterrées.

Une vie précieuse a été perdue... ce tsunami.

Si ce n’etait pas un desastre naturel, je lui aurais donne un coup de poing.

 

Seiko Yamagata

Lycée secondaire de Shizugawa